La ville souhaite développer sa politique culturelle

Le maire, Jean Bousquet, a réuni le 27 janvier le conseil municipal.  Les élus ont tout d’abord voté des demandes de subventions auprès de l’Etat, du Conseil Départemental de la Dordogne et de différents partenaires pour accompagner les projets d’investissement de la Commune : la restauration de la Chapelle Notre Dame du Mouret, la rénovation de la maison des apprentis ; et la réhabilitation de la mairie annexe de Lavilledieu. En parallèle et dans le cadre d’un appel à projet initié par la Région Nouvelle Aquitaine et la Banque des Territoires, la commune souhaite favoriser, en partenariat avec l’association des commerçants un site de e-commerce. Véritable place de marché virtuelle du commerce local ce site doit permettre le développement et la promotion des commerçants de la Commune. « Nous devons, plus que jamais en cette période aider notre économie locale, nous avons décidé d’accompagner la transition numérique du commerce » a souligné le maire.
La commune souhaite redéfinir sa politique culturelle et pour cela elle a signé avec « le laboratoire de la Vallée de la Vézère » une convention de partenariat sur une année. L’association aura pour missions de faire un audit et des propositions pour définir un projet à destination de la population et devenir un élément d’attractivité pour la Commune.

Le maire a décidé de ne pas augmenter en 2021 les tarifs publics, « tout le monde souffre dans cette période si particulière » précise-t-il. Ils baissent même pour les repas adultes pris par les enseignants dans les écoles (3 euros au lieu de 5,34 euros pour le même repas que les enfants qui lui est à 1,90 euros) et la gratuité a été actée pour l’entrée aux jardins de l’Imaginaire et la balade en gabarre pour les classes des écoles maternelles et de l’école élémentaire de la Commune.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prochains événements